Amenophis III

La famille

Fils de Thoutmosis IV (Menkhépérourê) et de la reine Moutemoia, dont les origines sont encore incertaines. Certains voient en elle une princesse du Mitanni, d'autre la princesse (ou reines) Iaret. Une hypothèse récente l'apparenterait à Tiyi(=> voir les reines), mais fut écarté par son auteur. On connaît à Aménophis plusieurs frères et sœurs :

les princes

Amenemhat : connu grâce à des vases canopes retrouvés dans la tombe de son père. Âakhépérourê : connu grâce à deux graphitos sur le rocher de Konosso. Saatoum : connu grâce à une stèle le représentant avec son " père nourricier " et la femme de celui ci : Méryrê et Bakhétamon. Grâce à toutes ses informations, on connaît maintenant le nom d'une nièce d'Aménophis III : Nebitia. Ahmès ?: Ce personnage appartient à la classe des très hauts fonctionnaires, ses taches vont de chefs du trésor, à prêtre, en passant par chancelier et chef des travaux du roi. La biographie mentionne aussi le titre de prince héréditaire….

Les princesses

Tiâa : Elle est connue grâce à une étiquette rédigée lors du déplacement des momies, sous la XXIème dynastie, par les prêtres. On lui connaît aussi une nourrice du nom de Méryt, l'épouse de Sebekhotep I, lui-même éducateur. Pyihia : Connue, elle aussi grâce à une étiquette de momie. Tanoutamon : Fut identifiée grâce à un vase canope, portant son nom, retrouvé dans la tombe de son père. Imenemipet : Seulement connue grâce à un témoignage dans la tombe d'un noble de la cour.

L'enfance du roi

Proclamé né à Thebes, il est possible que le futur Aménophis II soit né à Memphis ou à Medinet el-gourob. Cette attestation a sûrement eu un but théologique. Il est présenté comme l'aîné des enfants royaux, et donc comme l'héritier du trône. Son " père nourricier " fut sûrement Heqaerneheh, dont le père de ce dernier, Heqarechou, n'était autre que le précepteur de Thoutmosis IV. Un certain Sebekhotep lui succède dans cette fonction, et devient le percepteur d'Aménophis ; qui en plus de lui enseigner les bases du gouvernement et l'art de la guerre, joue auprès du prince le rôle de père.

Le couronnement

Mort à Memphis, Thoutmosis IV avait entre 25 et 40 ans (selon les estimations) ; avec lui moururent, à peu de temps près, le prince Amenemhat et la princesse Tanoutamon. Accompagné de sa mère, l'enfant-roi présida les funérailles. Il fut couronné à Memphis, vers l'âge de 12 ans, il reçut quatre noms, qui complétèrent sa titulature royale :Nom d'Horus : " Taureau puissant, apparaissant en Maat "Nom des deux maîtresse : " celui qui établit les lois et apaise les deux terres "Nom d'Horus d'or : " Grand en puissance, vainqueur des asiatiques ".Nom de roi de Haute et Basse Egypte : " Nebmaâtrê "Nom de fils de Rê : " Aménotep, prince de Thebes "Il est probable que se soit à ce moment que le nouveau pharaon prit pour épouse la jeune Tiyi, qui devait avoir son âge.

La politique intérieure

Aménophis décide de nommer son beau-frère Aanen au rang de second prophète d'Amon, ce qui lui permit de contrôler un peu plus le clergé qui ne perdait pas sa puissance et son autorité. Il suivit la politique de son père, et honora le disque solaire Aton. Des textes évoquent Thoutmosis IV comme " le maître de ce qu'encercle Aton ". A Héliopolis, apparaissent des traces du culte du disque solaire. En l'an 11 de son règne, Aménophis III décida de faire creuser un lac pour la reine Tiyi. Ce geste fut surtout dû à des raisons pratiques. Il se situait dans la région d'Akhmîm. En l'an 29, il déplaça la cour à Thebes, et y édifia un palais : " palais du rayonnement d'Aton ". (Malgatta). Cet immense et merveilleux palais était appelé " Maison de l'allégresse ". Il était composé de trois appartements royaux, celui du roi, de la reine Tiyi et de la princesse Satamon. En l'an 30, Aménophis célébra la première fête-sed, durant laquelle, il se proclama " roi vivant de l'Egypte, incarnation du dieu-soleil sur Terre ". C'est aussi à ce moment que sa fille Satamon fut nommée grande épouse royale. C'est en l'an 32, que Moutemouia parti rejoindre le royaume d'Osiris, ainsi que Aânen, qui l'avait rejoint un an plutôt. La deuxième fête-sed du pharaon se célébra en l'an 34, sa fille Isis reçu le titre de " grande épouse royale " La troisième fête-sed eu lieu en l'an 37, affaiblit, le roi comptait sur cette cérémonie pour lui redonner de la force.

Politique étrangère

La seule campagne qu'Aménophis mena à la frontière Sud, avec le vice-roi Mérymès fut immortalisé sur trois stèles. A size ans, pharaon mit fin à une rébellion, et fit 30 000 prisonniers. En l'an 10, Aménophis III conclue un traité de paix avec le Mitanni, en épousant la princesse Kiloughépa, la fille du roi Shouttarna II. Cet événement fut relaté sur un scarabée commémoratif. Plus tard, il épousa une autre princesse étrangère du nom de Taduhepa, qui fut peut-être épousé ensuite par Akhenaton (sous le nom de Kiya ?).

Monuments édifiés

A Karnak, Aménophis acheva le sanctuaire destiné à la barque d'Amon Rê. Il édifia le troisième pylône, ainsi que le dixième, qu'il acheva par deux statues, dont l'une était la plus colossale de l'Egypte antique. En l'an 25, commencèrent les travaux du sanctuaire du sud : Louxor. Au départ, Hatchepsout avait édifié un petit temple, en l'honneur d'Amon ; c'est autour de celui ci qu'Aménophis érigea un monument beaucoup plus ambitieux. Une grande allée de sphinx relierait le temple de Karnak à celui de Louxor. A partir de l'an 30, débutèrent les édifications de nombreux temples, tels ceux d'Hebenou, d'Eléphantines,… En l'an 31, Aménophis entreprit la construction de son temple de " millions d'années ", dont aujourd'hui il ne reste plus rien, sauf les deux colosses de Memnon.

La tombe

Commencé sous le règne de Thoutmosis IV, la tombe d'Aménophis III est l'une des plus grande de la vallée des rois. Deux pièces identiques étaient sûrement destinées aux grandes épouses Tiyi et Satamon. Toutes les parois de la demeure d'éternité n'ont pas été décorées, on peut penser à un manque de temps, mais il est plus probable que ceci fut fait exprès. Un immense sarcophage contenait la momie royale, il n'en reste aujourd'hui que je couvercle, brisé en plus de 50 morceaux. Trois chambres funéraires contenaient un très riche mobilier funéraire, qui malheureusement fut pillé.

Les grands personnages du règne

Amenhotep, fils d'Hapou : Maître d'œuvre, intendant de la princesse Satamon.Inéni Aânen : deuxième prophète d'Amon à Karnak, frère de la reine Tiyi.Khéraouef : intendant de la reine Tiyi.Mérymès : Vice-roi de KoushRamosé : Vizir du Nord, chef des prêtres de Haute et Basse Egypte.