Justice en Egypte Ancienne

Le vizir est le premier magistrat de l'Egypte et il rend justice au nom de la déesse Maat lorsqu'il s'agit de sécurité d'Etat. Mais quand il s'agit de délits plus léger, qui ne menacent pas la paix du pays, justice est faite par les magistraux locaux. maat
La déesse Maat, déesse de la juste

Châtiments

Il existait de nombreuses sanctions. Pour les peines les plus graves, on retrouve la mort par empalement, crémation, décapitation ou suicide forcé. Ces peines étaient toutefois uniquemement prononcées par Pharaon. Pour les peines légères on retrouve les travaux forcés, la privation de biens, du nom ou des droits funéraires, l'emprisonnement, la bannissement ou des coups de bâton.