Louxor

Temple de Louxor

Le Temple de Louxor (Ipet Resyt, « le harem du sud ») est un temple égyptien construit à Thebes sous la XVIIIe dynastie, aux alentours de 1300 av. J.-C. Il n'en reste aujourd'hui que le grand pylône et des colonnades.pylone
Le pylône fut construit sous Ramses II. Il est décoré de scènes relatant la bataille de Qadesh, qui opposa le pharaon aux Hittites. Des deux obélisques érigés devant le pylône, l'un de 25 mètres de haut, se dresse toujours sur un socle où quatre singes adorent le soleil. Deux colosses de granit représentent Ramses II assis. La construction du temple fut commandé par Aménophis III à son architecte Amenhotep. Délaissé durant le règne du pharaon réformateur Akhenaton, les travaux seront repris sous Toutankhamon et usurpés par Horemheb. Ramses II fera ajouter le grand pylône et une nouvelle salle hypostyle. Les pharaons nubiens du VIIIe siècle av. J.-C. lui ajouteront le mur d'enceinte. Dans sa version finale, il faisait 260 mètres de longueur pour environ 50 mètres de largeur.Le temple de Louxor est le pendant du Grand temple d'Amon à Karnak. Situé à un peu plus de deux kilomètres, les deux temples étaient autrefois reliés par une allée bordée de sept cent sphinx à tête de bélier (animal sacré du dieu Amon) qui furent convertis en sphinx à visage humain sous le règne de Nectanebo Ier.Le temple de Louxor était dédié à la triade de Thebes : Amon, Mout et Khonsou. Il est construit autour de la chapelle reposoir qui accueillait la barque sacrée portant l'effigie du dieu Amon lors de sa sortie annuelle.L'entrée du temple était encadrée de deux obélisques. Elles furent offertes à la France de Louis-Philippe par Méhémet Ali, mais seule celle de gauche fut abattue et transportée vers la France. Elle orne à présent la place de la Concorde à Paris. En échange des obélisques, la France offrit une horloge qui orne aujourd'hui le minaret d'une mosquée du Caire ...

Karnak

Karnak (al-Karnak, « le village fortifié ») est le nom arabe d'un village égyptien proche de l'antique cité de Thebes. Il est situé à 3 km au nord du temple de Louxor. Il est connus pour abriter le plus important centre religieux de l'Égypte antique, le temple de Karnak.Le temple Karnak situé près de Thebes, la capitale religieuse, est le plus grand et le plus riche centre religieux d'Égypte. Son nom égyptien est Ipet Sout qu'on traduit généralement par « Celle qui recense les Places ».sacrLe lac Sacré de Karnak, était destiné aux navigations rituelles. Au fond se trouvent les propylées du sud, 4 pylônes aménagés à partir de la XVIIIème dynastie. Ils sont précédés par la cour de la cachette où les prêtres reléguaient, comme dans un garde-meuble, les statues qui n'avaient plus de rôle à jouer. Pendant de nombreux siècles le temple de Karnak fut le principal centre religieux d'Égypte. Il fut aussi le temple principal du culte d'Amon, mais comme de nombreux autres temples égyptiens, d'autres dieux et déesses y étaient vénérés.Il est en ruines aujourd'hui mais on sait beaucoup de choses dessus. On a mis 2000 ans à construire ce temple. Ramses II et son fils Mineptah y ont vécu ainsi que d'autres rois qui, au fur et à mesure ont rajouté des monuments. À l'entrée, il y a un dromos, allée bordée de criosphinx. Ces criosphinx sont les animaux sacrés du dieu. On en mettait des deux côtés de l'entrée, croyant qu'ils repousseraient les forces du mal. Les criosphinx sont des statues à tête de bélier et à corps de sphinx. Le sanctuaire se trouve tout au fond du temple. En Égypte, pour construire un temple, on commençait toujours par le sanctuaire. Ce qui veut dire que le temple de Karnak a été construit à partir du fond et terminé par l'entrée. En face du temple de Karnak, il y avait le lac sacré. Les prêtres aux têtes rasées s'y purifiaient. En tout il doit y avoir six pylônes.