Dieux de l'egypte ancienne

Les dieux

L'ennéade héliopolitaine est un collège de neuf dieux primitifs et cosmiques réunis par le clergé d'Héliopolis dès l'époque prédynastique(avant 3000 avant J.-C.).C'est dans cette cité qu'est compilé la première cosmogonie égyptienne. Aux commencements, Atoum le dieu solaire baigne dans une sorte de chaos primordial, mêlé indistinctement aux eaux du Noun, magma contenant les germes de tout ce qui sera engendré.Devenu conscient, Atoum s'en sépare et crée l'Univers en expectorant le produit de sa propre fellation.Il engendre alors Shou et Tefnout, forme divinisées de l'air et de l'humidité. Shou et Tefnout procréent Nout, la déesse-Ciel et Geb le dieu-Terre.Shou est représenté par un homme debout, les bras levés soutenant Nout et les pieds reposant sur Geb.A l'origine, Geb et Nout s'unissent pour engendrer Rê, le dieu Soleil. C'est pourquoi Nout est dépeinte comme une femme arquée sous laquelle Rê passe au cours de la nuit.Dans l'anéadehéliopolitaine toutefois, Rê est assimilé à Atoum. Et l'union de Geb et de Nout produit cinq dieux: Osiris, Isis, Nephtys, Seth et Haroeris.A l'instar d'Héliopolis, les autres grands centres égyptiens, tels Memphis ou Thebes, établieront leurs propres panthéons de 7 à 15 divinités qui finiront par représenter, à la Basse Epoque, les attributs d'un même dieu.

Pharaon

Les pharaons

L'une des prouesses de la Civilisation Egyptienne Antique est d'avoir élaboré des formules picturales pour toutes les tâches majeures de son souverain. Les égyptiens pouvaient voir sur les murs des temples ce qu'était Phararon et ce qu'il devait faire. Sa mission principal étant de réunir les deux parties du pays.Si elle était bien réelle pendant les guerres civiles qui sévirent durant les "périodes intermédiaires", il s'agissait à d'autres époques d'un devoir mythique: les égyptiens se sentaient menacés par le chaos et pharaon devait les sauver. Cet événement était représenté par l'unification de la Basse et de la Haute-égypte, symbolisé par deux plantes, une tige de Papyrus et un lotus liés ensemble, ou par deux dieux qui bénissent le pharaon. Le titre de "roi de hausse et de basse-Égypte, toujours donné aux pharaons, montre l'importance de cette idée d'unification. Responsable de l'unification du pays et de sa protection, le maître des deux terres est aussi chargé d'assurer l'ordre universel.La justice, la vérité, l'harmonie sont personnifiées par la déesse Maat dont la tête est surmonté d'une plume d'autruche, et qui est parfois représentée uniquement par cette plume. Le pharaon apporte aux dieux une "petite Maat" sur la paume de ses mains, montrant qu'il ne veut pas abuser de son pouvoir et qu'en cas de litiges parmi ses sujets il cherchera la vérité. "Agis conformémentà Maat tant que tu es sur terre", conseille un roi à son fils, "console celui qui pleure, n'opprime pas la veuve, ne chasse personne de la propriété de son père et ne fais pas de tort aux fonctionnaires dans leur emploi. Garde toi de châtier injustement et ne tue pas, car cela ne peut pas être utile."Comme bien d'autres peuples, les égyptiens ont donnés une origine divine à leurs souverains et au début de l'ancien empire, les rois égyptiens étaient encore considérés comme des dieux. pharaon faisait aussi le plus grand prêtre et le seul interlocuteur possible pour les divinités.

Roman Egypte antique

Roman Egypte ancienne



[ modifier / compléter cet article ]